1760-1830 - Trois-Rivières sous le régime anglais

1760  Les troupes du général Murray remontent le fleuve pour compléter leur conquête. Sans arrêter, elles passent devant Trois-Rivières le 8 août et obtiennent la rédition de Montréal le 8 septembre. Le Canada est conquis.


1760  Dans l'attente de la fin des hostilités avec la France,
les autorités britanniques instaurent un régime militaire
dans chacun des trois gouvernements de la vallée
du Saint-Laurent. Celui de Trois-Rivières conserve les
mêmes limites territoriales. Le gouverneur en est
Ralph Burton à qui succédera le Suisse francophone
Frederick Haldimand.

1760  Le 23 septembre, les habitants de Trois-Rivières remettent leurs armes et prêtent serment de fidélité et de soumission à la couronne britannique.


1760   La ville compte 586 habitants.


1760  Il y eut 36 esclaves amérindiens et 1 Noir à Trois-Rivières, des origines à 1760.

1763  Le Traité de Paris cède la Nouvelle-France à la Grande-Bretagne, ce qui met un terme au régime militaire. Dès lors, l'administration abolit le gouvernement de Trois-Rivières, prétextant que trop peu de sujets y ont abjuré le catholicisme (serment du Test), condition imposée par le conquérant pour être admis aux fonctions publiques.


1775  Invasion du Québec par des troupes américaines.

1776  Bataille de Trois-Rivières. Défaite des envahisseurs américains.


1790   Trois-Rivières compte 1213 habitants.


1791  Création du district judiciaire de Trois-Rivières. La ville devient un centre administratif et joue un rôle commercial et industriel important.


1791  Le marché de la basse ville est situé à l'intersection des rues Notre-Dame, des Forges et du Platon.

1795  Un amendement permet aux citoyens de tuer les cochons errants dans les rues de Trois-Rivières et d'en conserver la viande.

1796  La brasserie des Hart nait d'une association entre les frères Moses, Ezekiel et Benjamin. Elle est située en face du monastère des Ursulines avec accès au fleuve. Hart expédie sa bière jusqu'aux portes de Montréal où règnent les Molson.


1797  On oblige les propriétaires riverains à construire des trottoirs pour les piétons. Ils doivent avoir trois pieds et demi de large, être recouverts de huit pouces de gravois ou de sable et bordés d'une pièce de bois de huit pouces carrés.

1800  Henri Rousseau commerce l'huile de lin depuis au moins l'an 1800. L'entreprise est reconnue pour la qualité de son huile et demeure en exploitation jusqu'au milieu des années 1860.


1803  Le marché de la basse ville est déplacé sur la rue des Forges à l'angle de Badeaux.

1808  Érection du cimetière Saint-James à l'angle des rues Saint-François-Xavier et de Tonnancour.

1808  Refus de la Chambre d'Assemblée d'admettre le nouveau député de Trois-Rivières, Ezekiel Hart. Selon certains députés, il aurait prêté le serment d'une façon irrégulière, « sur la Bible et la tête recouverte », et non sur les Évangiles.


1810-1830  Un premier quartier ouvrier surgit en marge du gros bourg que constitue Trois-Rivières, sur les rues Saint-Paul et Hertel.

1812  Le 12 décembre 1812, Pierre-Stanislas Bédard est nommé juge de la Cour du banc du roi à Trois-Rivières.


1815  La population de Trois-Rivières est de 2 500 habitants.


1816  Construction de la prison commune de
Trois-Rivières.

1817  Fondation par Ludger Duvernay du premier journal trifluvien, la Gazette de Trois-Rivières.
Il sera publié jusqu'en 1821.

1820  Construction du Palais de justice.


1821  Institution de la première école de langue française pour garçons à Trois-Rivières depuis la Conquête.


1822  L'ami de la religion et du roi succède à la Gazette de Trois-Rivières. Six mois plus tard lui succède Le Constitutionnel rédigé par Duvernay.

1823  Construction de l'église méthodiste wesleyenne.


1823  Le marché de la haute ville, où l'on vend des animaux vivants, est déplacé à un endroit réservé à cette fin dans la commune, jouxtant l'arrière de la place du marché principal, appelé marché de la
basse ville.

1824  Construction de la première halle fixe qui confirme l'établissement du marché de la basse ville sur la rue des Forges à l'angle de Badeaux jusqu'au XXe siècle.

1827  Duvernay retourne à Montréal et prend la direction de La Minerve.

1827  Frédéric Bellefeuille ouvre une menuiserie transformée en fonderie en 1855 : la fonderie du Gros Marteau.

1827  Érection d'un cimetière juif en face de la prison.


1829  Construction de l'école Sainte-Ursule par la société d'éducation de Trois-Rivières.

1829  Le premier rond de course sur le coteau, en 1829, propriété de Moses Hart, est l'œuvre des élites anglophones.



Dernière mise à jour : 3 septembre 2009